• image.jpg
  • hands-1384735_1280.jpg
  • christian-1431642_1280.jpg

Information...

  • Soirées Apologétique
  • Reprise des cultes sur place
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 558

LA MARQUE DE DIEU

Genèse 4:11-16 « ….Voici, tu me chasses aujourd’hui de cette terre ; je serai caché loin de ta face, je serai errant et vagabond sur la terre, et quiconque me trouvera me tuera. L’Eternel lui dit : Si quelqu’un tuait Caïn, Caïn serait vengé sept fois. Et l’Eternel mit un signe sur Caïn pour que quiconque le trouverait ne le tuât point… »

Caïn est l’image de l’homme qui se refuse à la justice de Dieu, l’homme en colère contre quelque chose qui le dépasse et ne convient pas à sa façon de penser. Chaque croyant lutte contre ce Caïn qu’il peut trouver en lui-même ou chez les autres, et il ne trouve pas la paix. Pour trouver la paix et la joie, il faut être en accord avec ce que Dieu dit et pense. Caïn avait compris qu’en errant loin de Dieu il allait être livré à ses propres craintes. Lorsque nous marchons sur la voie de Caïn, choisissant notre propre justice plutôt que celle de Dieu, nous allons nous aussi vivre dans la crainte et la peur, car ce sont les symptômes de celui qui vit loin de la face de Dieu. Caïn va chercher par ses propres forces à créer un environnement qui puisse prendre soin de ses peurs : il va construire une ville. C’est encore ce que fait l’homme naturel aujourd’hui. L’homme est tellement rempli de sa justice propre, que si quiconque dérogeait à celle-ci, il se sentirait libre de penser ou faire les pires choses : il suffit de voir comment les gens réagissent au volant lorsque quelqu’un leur coupe la route. Caïn réalise donc dans ce passage que toute sa sécurité dépendait de sa proximité avec Dieu. Il est intéressant de remarquer ici que Caïn n’était pas tant inquiet par le mal qu’il avait fait à Abel, mais plutôt par ce qu’il avait perdu pour lui-même. Comme le cœur de l’homme est tordu ! Réalisons aussi combien nous avons besoin de cette relation avec Dieu. La parole dit « la crainte n’est pas dans l’amour ». Pourquoi ? Parce que dans l’amour, il y a cette proximité avec notre Dieu. C’est incroyable de voir combien la crainte peut nous isoler. En elle, il y a un vide immense qui est dû à l’absence de relation avec le Père. Caïn va jusqu’à dire à Dieu que la sentence qu’il lui impose est trop dure ! Malgré l’endurcissement de Caïn nous voyons encore Dieu manifester sa miséricorde. Il va répondre à la crainte de Caïn en apposant une marque sur ce dernier afin de le protéger. Combien Dieu veut également prendre soin de nos craintes, même lorsque celles-ci seraient résultantes de nos mauvais choix. Réalisons aussi combien nos cœurs peuvent rapidement s’endurcir sans que nous nous en rendions compte. S’endurcir, c’est ne pas accepter la justice de Dieu sur nos vies. C’est ne pas se croire aimable pour Dieu. Nous nous évaluons si facilement par rapport à nous-mêmes, mais que dit Dieu et sa justice ? Nous aussi, nous avons reçu une marque de Dieu sur nos vies. Ce n’est pas ma marche qui détermine ma relation avec mon Père céleste,  mais bien le signe qu’Il a placé sur moi. Ce signe, c’est le Saint-Esprit qui a été scellé en nous. Ce sceau parle d’un titre de propriété, de quelque chose d’invisible à l’œil naturel mais présent dans le monde spirituel. Cette réalité signifie que nous appartenons à Dieu, nous sommes ses enfants, au bénéfice de sa grâce. Ne soyons donc pas errants dans notre relation avec Dieu, basant celle-ci sur nos propres mérites, car nous rentrerions alors sur la voie de Caïn, qui est la crainte, l’errance, la perte du sens à nos vies, la solitude. Que nos cœurs soient affermis par sa grâce, car c’est ce que Dieu se plaît à voir dans nos vies.

Message du dimanche 17 novembre 2019 par Pasteur Yohann Pêpe

Lu 490 fois
Plus dans cette catégorie : « DIEU A TANT AIMÉ LA LIGNÉE DE SETH »

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Suivez nous sur Facebook

AFFILIATION

© 2020 Eglise de la Grâce de Montpellier
Site réalisé par Tonton Yawo ABOTSI