Temps des femmes du Samedi 30 mars 2019 : 

Enregistrement dans les messages audios de Mars 2019

     Enseignante : Patricia Cartier (Nîmes) avec Angela Pêpe en introduction

 

 

Temps des femmes du Samedi 29 juillet 2017 :

 

Résumé du temps pour les femmes mariées

     Enseignante : Isabelle Palmieri

 

« Celui qui réfléchit sur les choses trouve le bonheur. Et celui qui se confie en l’Eternel est heureux. » Proverbes 16:20

Nous vivons dans une période de l’histoire, où nous ne réfléchissons plus sur les choses. L’atmosphère nous dicte ce que nous devons penser et nous attire dans des courants  dangereux et très directifs, même si on ne s’en rend pas toujours compte.

Or, Dieu nous rend responsable de notre manière de réfléchir et nous devons comprendre en tant que femme, combien nos choix de pensées sont importants et impacts directement notre vie.

Il existe un type de courant qui se cache dans les profondeurs d’une eau d’apparence calme et attirante et qui a causé la noyade de nombre de personne. Ce courant caché entraîne le baigneur et sans qu’il ait le temps de s’en rendre compte, l’aspire dans ses profondeurs, lui ôtant la vie.

De la même manière, ce monde regorge de courants de pensées, apparemment sans danger, voire même attirants et suscitant notre intérêt. Pourtant, ces pensées véhiculées par l’atmosphère au travers de médias, internet, articles divers destinés à la gente féminine, vont littéralement amener la mort dans nos âmes et nous faire prendre de décisions contraires à la parole de Dieu.

Proverbes 2:16 : « Pour te délivrer de la  courtisane, de l’étrangère aux paroles doucereuses »,

Ce verset  nous parle d’une femme étrange, bizarre. Cette femme existe en chacune de nous, elle tire ses ressources de notre chair doucereuse, cherchant  à prendre ses aises et à s’installer au travers de pensées mondaines : « Sois une femme libre, émancipée. Réalise-toi dans ton travail et sois indépendante. Sois belle, libre, indépendante et cherche ce qui te fait du bien ». Même si toutes ces choses ne sont pas mauvaises en soi, elles le deviennent lorsqu’elles sont recherchées dans le but d’exalter notre ego, et de trouver notre bonheur et notre identité ailleurs qu’en Christ. Ces choses sont mauvaises lorsqu’elles deviennent un but pour nos vies, prenant toute notre attention et notre temps au détriment de l’investissement que nous pourrions amener dans nos foyers, auprès de nos maris et de nos enfants. Ces choses peuvent littéralement amener une destruction sur nos familles. En Proverbes 2:16, il est précisé, que ses paroles sont doucereuses, qu’elles distillent du miel. Cela signifie que les paroles de cette femme sont faciles et agréables à recevoir et par conséquent qu’il faudra être extrêmement fermes et avoir des convictions profondes basées sur la parole pour ne pas nous laisser entraîner. A l’image d’Ulysse qui se fit attacher au mat de son bateau et boucher les oreilles pour ne pas être séduit par le chant des sirènes, nous avons besoin de demander au Seigneur de nous attacher fermement à sa parole. Nous avons besoin de fixer notre esprit sur la parole (Jeann 15:4), et de ne pas laisser n’importe quelle pensée tourner dans nos têtes. Nous avons besoin de demeurer, littéralement faire notre habitation en Christ, sans quoi notre vie va devenir impossible.

(Proverbes 16:20) nous dit que : celui qui réfléchit sur les choses trouve le bonheur ! Réfléchissons ! Sommes-nous attachées au cep ? Nos pensées sont-elles celles de Christ ? Car il n’y a que de cette manière que nous pourrons discerner les mauvais courants de pensées et les rejeter.

Comment me rattacher ? Comment cela se fera t’il ?

(Luc 1:35) nous dit :  «  le Saint-Esprit viendra sur toi et la puissance du très haut te couvrira de son ombre ». Alors que nous méditons la parole et la serrons dans nos cœurs, c’est le Saint-Esprit qui nous avertira de notre détachement ! Sans Christ nous ne pouvons rien faire ! Réfléchissons, méditons la parole, basons nos vies sur des convictions fondées sur celle-ci, car c’est ainsi que nous trouverons le bonheur pour nous et nos familles, loin des courants de pensées et des stratégies de destruction de ce monde de ténèbres.

 

Temps pour les femmes célibataires

     Enseignante : Patricia Cartier

 

AFFILIATION

© 2019 Eglise de la Grâce de Montpellier
Site réalisé par Tonton Yawo ABOTSI